Retour au Menu    
ABSURDE RENOUVEAU.

Au hasard de la vie, j'ai croisé un jardin.
Abandonné, sauvage, envahi d'herbes folles,
D'arbustes épineux, de lierres en farandole,
Et cependant fidèle au souvenir humain.

La passion et l'amour portés à cette terre,
Le travail et le temps, la force et la patience,
S'affirment au regard en limpide évidence
Par dessous le cancer végétal des parterres.

Et bien que la nature reprenne ici ses droits,
Appliquant sans remords le cycle de ses lois,
Son image renaît sous l'encre de mes doigts.

Car ici fût inscrit le respect, maître mot,
Et les fleurs s'en souviennent, dictent le renouveau
Et ponctuent l'étendue de quelques coquelicots.

 

Retour au Menu  
© Dominique Vastra 2002